Halte au saccage environnemental en Seine-et-Marne !

Publié le par la section PCF Meaux Dammartin Lizy

Photo du site http://www.af3v.org/ - (Association française pour le développement des Véloroutes et des Voies Vertes)

Photo du site http://www.af3v.org/ - (Association française pour le développement des Véloroutes et des Voies Vertes)

Encore une fois, la Seine-et-Marne risque de voir son environnement et ses ressources naturelles saccagés et sacrifiés. L’entreprise BP PLACOPLATRE, filiale du groupe Saint-Gobain, projette l’ouverture de nouvelles carrières à ciel ouvert situées sur une partie du trajet de l'aqueduc de la Dhuis.


Ce projet, validé par le préfet en mars dernier, est inacceptable ! Les élu.es Front de gauche apportent tout leur soutien aux habitant.es et aux associations mobilisé.es pour défendre l’environnement.


Ces carrières impliquent la destruction d’une grande partie des massifs boisés de la butte de l'Aulnay sur les communes de Le Pin, Villevaudé, Claye-Souilly, Carnetin, Thorigny-sur-Marne et Annet-sur-Marne. D’autre part la promenade de la Dhuis constitue une continuité écologique indispensable à l'équilibre des milieux naturels ; cet élément clé de la trame verte de l'Est Francilien est en danger imminent.
 
Pour Sylvie Fuchs, conseillère régionale : « les dégâts écologiques de ce projet sur la flore, la faune, la qualité de l’eau et de l’air seraient très importants et irréversibles. Les pouvoirs publics doivent impérativement revenir sur leur décision ! Alors que la Région Île-de-France a investi 6 millions d’euros pour la trame verte de l’Est Francilien, Valérie Pécresse devrait soutenir les habitant.es mobilisé.es. Elle doit réagir au plus vite et demander au préfet l’invalidation du projet. La coupe des premiers arbres étant prévue le 1er août, il y a urgence. ».

Communiqué de presse du groupe Front de Gauche de la Région Ile-de-France - 26 juin 2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article