TERZEO : LA MOBILISATION CONTRE LE STOCKAGE D'UN MILLION DE TONNES DE DECHETS DANGEREUX NE FAIBLIT PAS

Publié le par la section PCF Meaux Dammartin Lizy

TERZEO : LA MOBILISATION CONTRE LE STOCKAGE D'UN MILLION DE TONNES DE DECHETS DANGEREUX NE FAIBLIT PAS
TERZEO : LA MOBILISATION CONTRE LE STOCKAGE D'UN MILLION DE TONNES DE DECHETS DANGEREUX NE FAIBLIT PAS

Samedi 29 avril, les habitants du Pays de Meaux, et notamment ceux des communes les plus concernées, ont répondu présent à l'appel de l'association MARNE qui organisait un rassemblement devant la sous-préfecture de Meaux sur le mot d'ordre : "Le préfet doit dire non au projet TERZEO !". Un rassemblement qui s'est poursuivi en fin de matinée (11h30) par un autre rassemblement devant la Mairie de Meaux qui est également le siège de la Communauté d'Agglomération du Pays de Meaux (CAPM).

N'en déplaise au journaliste du Parisien qui n'a vu que 150 participants, ces rassemblements ont été une réussite avec 250 personnes présentes soit autant qu'aux premiers jours de la mobilisation contre le projet TERZEO. De nombreux élus étaient également présents dont Jean-François DIRRINGER, conseiller municipal communiste de Meaux, la maire d'Esbly, Mme Valérie POTTIEZ-HUSSON, ainsi que des conseillers municipaux de Chauconin-Neufmontiers, Quincy-Voisins, Villenoy et Mareuil-lès-Meaux.

 La preuve, s'il en fallait, que l'avis favorable avec réserves délivré par les commissaires enquêteur n'a pas démobilisé les opposants à ce projet. Un avis, comme l'a souligné l'association Marne, qui se caractérise par un déni de démocratie, les critiques des associations et des habitants ayant été occultées, et une absence de transparence (1).

Autre bonne nouvelle, la motion (2)  votée à l'unanimité par le conseil municipal de Meaux réuni jeudi 27 avril contre les conclusions de la commission d'enquête. Une motion évoquée par Jean-François Copé qui a pris la parole devant les manifestants rassemblés en fin de matinée devant la mairie de Meaux. Faisant suite à une demande de l'association Marne, une réunion de travail avec des représentants de la Mairie de Meaux et de la CAPM est prévue le samedi 6 mai.

Astério FERNANDEZ a conclu cette initiative d'action  en rappelant l'opposition absolue de l'association MARNE et du collectif "Non au site de déchets dangereux TERZEO" au projet TERZEO. Pour l'association MARNE, ce projet, qui ajouterait une pollution sur un site (les bassins de l'ancienne sucrerie) déjà pollué à l'arsenic, n'est acceptable sous aucune condition,

 

(1) Les commissaires enquêteurs n'ont pas rendu publique, à la demande du préfet selon eux, une "convention tripartite" portant sur le "sarcophage" signée entre la société propriétaire des terrains (la SCI CEMAJU), la société anciennement exploitante (TEREOS, ex BEGHIN-SAY) et la société TERZEO. L'association MARNE a demandé communication de cette convention au Préfet.

(2) Une motion qui a échappé au journaliste du Parisien qui a suivi ce conseil municipal et qui n'a retenu de celui-ci que des sujets aussi importants qu'une polémique sur la question des indemnités des élus et les éructations habituelles de la représentante du Front National. Du journalisme de haut niveau, comme on le voit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article