LA SEINE ET MARNE NE DOIT PLUS ETRE LA POUBELLE DE LA REGION ILE DE FRANCE !

Publié le par la section PCF Meaux Dammartin Lizy

MARIANNE MARGATE (PCF) ET BERNARD CORNEILLE (DIVERS GAUCHE) INTERPELLENT LE PRESIDENT DU CONSEIL DEPARTEMENTAL


UNE INTERVENTION D’AUTANT PLUS UTILE QU’UNE DECHARGE DE DECHETS DANGEREUX POURRAIT VOIR LE JOUR SUR LA COMMU
NE DE VILLENOY

Lors de sa séance du 25 mars 2016, le Conseil Départemental (ex conseil général) avait adopté à l’unanimité une motion hostile à la décision du Préfet de Région de contester le Plan Régional d’Elimination des Déchets de Chantiers (PREDEC). Ce plan instaurait un moratoire de 3 ans pour la Seine-et-Marne interdisant l’extension ou la création de sites de stockage de déchets.


Or, début septembre, la majorité de droite du département a opéré un revirement de position dont les autres élu(e) ont pris connaissance par la presse. On y apprend ainsi (Le Parisien) que la majorité de droite du département entend faire preuve de « pragmatisme » en prenant acte que « L’Etat estime que la Seine-et-Marne est le réceptacle des déchets de chantier. Nous allons le concevoir, mais nous exigeons des contreparties. »


Autrement dit la droite départementale se prononce pour le deal : des déchets en Seine-et-Marne contre de l’argent ! De l’argent pour aménager les routes (en pitoyable état, il est vrai, du fait de la densité de la circulation des poids lourds en Seine-et-Marne) et agrandir la Seine entre Nogent-sur-Seine et Bray-sur-Seine pour répondre aux besoins des céréaliers.


S’élevant contre ce retournement de position, les conseillers départementaux Marianne MARGATE (PCF) et Bernard CORNEILLE (Divers Gauche) ont adressé le 19 septembre 2016 à Jean-Jacques BARBAUX, président
du Conseil Départemental, le courrier qui suit :

LA SEINE ET MARNE NE DOIT PLUS ETRE LA POUBELLE DE LA REGION ILE DE FRANCE !
Ce revirement de la position de la majorité de droite du département est d’autant plus inacceptable que la Préfecture de Région entend créer une nouvelle décharge de déchets dangereux sur la commune de Villenoy, à proximité des habitations de cette commune et de celles des communes de Mareuil les Meaux et Isles les Villenoy.


La section de Meaux-Lizy-Dammartin du PCF s’élève contre ce projet et entend prendre les dispositions dans les jours et semaines à venir pour créer un vaste mouvement d’opposition à celui-ci.


NON AU PROJET TERZEO DE DECHARGE DE DECHETS DANGEREUX A VILLENOY !


Pour en savoir plus sur le PREDEC et le projet de décharge de déchets dangereux sur la commune de VILLENOY :
LA SEINE ET MARNE NE DOIT PLUS ETRE LA POUBELLE DE LA REGION ILE DE FRANCE !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article