DES DECHETS CONTRE DE L'ARGENT, C'EST LE DEAL QUE PROPOSE LES ELUS DE DROITE DU DEPARTEMENT !

Publié le par la section PCF Meaux Dammartin Lizy

ENTRE 2009 ET 2013 , LA SEINE-ET-MARNE A RECU 26,7 MILLIONS DE TONNES DE DECHETS INERTES SUR 33,7 MILLIONS STOCKES EN ILE DE FRANCE .
MAIS POUR LES ELUS DE DROITE, CE N’EST PAS ASSEZ !

Après avoir voté une motion en mars 2016 défendant le PREDEC, un plan de protection prévoyant un moratoire interdisant toute extension ou création de décharges en Seine-et-Marne pendant 3 ans, la majorité départementale de droite a opéré sur ce sujet un revirement à 180° en abandonnant les recours contentieux contre l’extension de la décharge de Villeneuve-sous-Dammartin exploitée par la société ECT.

En contrepartie, la société ECT versera 1 million d’euros. De l’argent contre des déchets, voilà la politique de la droite en matière d’environnement !

Les élu(e)s communistes et Front de Gauche se sont insurgé(e)s contre cette décision lors du conseil départemental du 7 octobre et du Conseil régional des 13 et 14 octobre.

Intervention de Marianne MARGATE, conseillère départementale communiste, lors de la séance du 7 octobre du Conseil Départemental à propos du protocole transactionnel avec la société ECT :

"Le 25 mars dernier, notre assemblée a voté à l’unanimité une motion relative au respect des actions engagées dans le cadre du PREDEC. Cette motion rappelait à juste titre que notre département concentre 80% des déchets inertes d’Ile de France. Nous avions pris alors une position forte, unanime, pour demander au Préfet de retirer sa demande d’annulation, allant même jusqu’à envisager d’intervenir juridiquement en soutien de la région qui rappelons le avait elle même adopté à l’unanimité le PREDEC.

 

Et là vous effectuez un virage à 180° : vous choisissez de mettre fin au contentieux avec la société ETC. En contrepartie de la concession consentie par le Département et compte tenu de l’avantage que retirera ETC de la fin de ces contentieux, cette dernière versera 1 millions € et fait connaitre sa volonté de consacrer une enveloppe de l’ordre de 500 000 € pour expérimenter une filière de recyclage. Cette compensation financière de 1 M € n’en est pas une mais est une indemnité prévue par le code routier au titre des dommages causés sur la voirie.

 

Le Préfet avait délivré ces 2 autorisations alors même que le PREDEC était en cours de discussion, ce qui était déjà en soi une provocation.

Le nord seine et marne, et particulièrement le canton de Mitry-Mory, est particulièrement concerné car 6 lieux de stockage ont été autorisés sur 3 communes et d’autres projets sont en cours.

 

Le reniement de l’assemblée départementale est inadmissible. Vous renoncez à défendre l’intérêt des seine et marnais ; à défendre  l’intérêt des territoires ruraux, qui ne sont plus que la poubelle de l’ile de France. Cette décision amène à une dégradation du cadre de vie, augmente le trafic routier déjà saturé, engendre de nombreuses nuisances et pollutions de toutes natures.

 

Vous renoncez à faire respecter ce moratoire obtenu dans le cadre du PREDEC, qui n’a été voté que le 16 juin 2015 et devait courir jusqu’en 2018.

 

C’est enfin un mauvais signal envoyé dans le cadre des échanges qui s’ouvrent dans le cadre du nouveau plan régional qui doit être défini.

 

Nous votons contre ce protocole transactionnel."

 

 

AMENDEMENT PROPOSE PAR LE GROUPE FRONT DE GAUCHE AU RAPPORT " Dessine moi le grand Paris demain" LORS DE LA SEANCE DU CONSEIL REGIONAL DU VENDREDI 14 OCTOBRE

DES DECHETS CONTRE DE L'ARGENT, C'EST LE DEAL QUE PROPOSE LES ELUS DE DROITE DU DEPARTEMENT !
DES DECHETS CONTRE DE L'ARGENT, C'EST LE DEAL QUE PROPOSE LES ELUS DE DROITE DU DEPARTEMENT !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article