PCF/FRONT DE GAUCHE : DECLARATION POUR LE SECOND TOUR DES DEPARTEMENTALES A MEAUX

Publié le par la section PCF Meaux Dammartin Lizy

PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS/FRONT DE GAUCHE

Section de Meaux, de Lizy-sur-Ourcq et de Dammartin-en Goële.

DECLARATION POUR LE SECOND TOUR DES ELECTIONS DEPARTEMENTALES

Sur le canton de Meaux avec un score de 7,75% notre candidat tête de liste à ces élections départementales ne peut pas se maintenir au second tour.

Il y aura, donc, dimanche prochain en lice les deux candidats du FN et ceux de l’UMP face à face.

La position majoritaire des communistes de la ville de Meaux et des communes environnantes reprend les termes de la déclaration du Secrétaire national du PCF, Pierre LAURENT dont le texte est attaché au présent message.

Ils font leur cette déclaration et notamment les deux derniers paragraphes de celles-ci concernant plus particulièrement le 2ème tour des élections départementales dont le scrutin aura lieu le 29 mars 2015 à savoir :

« Dans les cantons où la gauche n'a pas réussi à accéder au second tour, nous appelons à la responsabilité de chaque électeur. Par le bulletin de vote, nous avons le pouvoir de stopper la montée en puissance du FN et de déjouer le scénario du pire qui se dessine pour notre pays. Ce n'est plus une affaire de canton, ou de candidat plus ou moins pire qu'un autre. C'est une affaire nationale. Il est de notre devoir de femmes et d'hommes de gauche de tout faire pour empêcher la victoire de candidats du Front national dont le caractère haineux et raciste a clairement été démontré au cours de la campagne. Leur élection constituerait un obstacle majeur supplémentaire à toute alternative progressiste dans notre pays.

Enfin, et au-delà des résultats, nous appelons à la construction d'une gauche nouvelle. Tous les efforts déjà engagés pour construire une autre voie à gauche doivent être amplifiés. Toutes les forces populaires et citoyennes du pays sont concernées. Toutes les forces de gauche sont interpellées. Personne ne peut dire : c'est les autres. L'heure est maintenant à la décision, à l'action, au sursaut, à la construction patiente et déterminée de la seule issue possible : la construction d'une politique et d'une majorité alternative, citoyenne et populaire à gauche, pour sortir de l'austérité et pour un projet social, solidaire et écologique. La politique du gouvernement, notre système économique et institutionnel sont à bout de souffle. La démocratie est menacée. Il y a urgence. Le changement est inéluctable. Nous sommes plus que jamais décidés à y travailler. »

Les communistes de Meaux et tous ceux des communes environnantes impliqués d’une manière ou d’une autres sur les autres cantons limitrophes lors de ce 1er tour, remercient chaleureusement tous les électeurs qui ont voté pour leurs candidats et les appellent à faire barrage aux candidats du FN pour le second tour.

Les communistes n’entendent pas banaliser le FN, à en faire un parti comme les autres.

En effet, le FN , ce n'est pas la droite extrême, c'est l'extrême droite, le fascisme pour être plus clair !

Tout le fond de sa démarche (y compris ses discours "anticapitalistes" à caractère démagogique et opportuniste pour ne pas dire opportun) est identique à celle de l'extrême-droite d'avant-guerre qui bascula allègrement dans la collaboration avec le nazisme. Cela fait partie de son Histoire !

En conclusion, le vote FN est un vote certes conjoncturel de rupture mais en aucun cas un vote de rupture « révolutionnaire », c’est un vote de tout ce qu'il y a de plus réactionnaire et plus néfaste pour notre Peuple..

Fait à Meaux le 24 03 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article